news

Surfer hiver/été c’est bon pour la santé

Surf et Santé, petit point en deux parties sur les bénéfices du Surf :

Personne ne dira le contraire, Surfer des vagues est bénéfique pour le corps et l’esprit. Après chaque session de surf, on ressent un bien-être nous envahir, peu importe les conditions. Depuis quelques années, certains médecins prescrivent des séances de Surf à leurs patients. Regardons ensembles différentes vertus du surf sur la santé physique, morale et mentale.

1 – AVOIR UNE BONNE CONDITION PHYSIQUE TOUTE L’ANNÉE

En surf, comme pour d’autres sports, on fournit des efforts prolongés. On fait travailler son cœur, ses muscles, son gainage, on entretient durablement sa condition physique. Pour développer cette dernière, il faut comprendre le rapport entre l’endurance (parfois la souffrance) et le sentiment de récompense. Quand on débute en surf on se retrouve face à plusieurs défis physiques : passer la barre, ramer avec intensité pour prendre une vague, tomber à l’eau, repartir au large …etc. Les sessions durant entre une et deux heures la plupart du temps, le surf consiste alors à fournir des efforts longs mais d’intensité faible ou modérée ce qui active le fameux circuit neurobiologique de la récompense, qui procure une sensation de bien-être. On dit souvent que les endorphines, ou « hormones du plaisir », sont à l’origine de ce sentiment de plénitude, mais des études récentes montrent que d’autres molécules seraient en jeu. (Source. revue Sport & Vie n°155 Mars/Avril 2016)

Seule les phases de prise de vague sont d’intensité élevée, ou lors des séries des compétitions.

2 – LE SURF PERMET DE SE MUSCLER ET RENFORCER TOUT LE HAUT DU CORPS

On passe 80% du temps allongé à plat ventre sur sa planche à faire des mouvements de rame avec les bras. Le seul travail physique important en surf, c’est ramer. On rame pour « passer la barre »‘, c’est-à-dire pour passer de l’autre côté de la zone de déferlement. On rame pour bien se placer avant de prendre une vague. Et on rame « comme si notre vie en dépendait » avant de se redresser sur la planche, au moment du take-off. En sollicitant autant les muscles des épaules et du dos, de manière presque symétrique, on fait travailler la sangle abdominale et les pectoraux !

Amélioration de la musculature et les bénéfices du réajustement de la posture par la pratique

La recherche permanente d’équilibre, consciente ou réflexe, sur la planche de surf induit des réajustements posturaux permanents. De la direction du regard à l’appui des pieds, l’ensemble du corps et des sens sont mobilisés pour trouver le bon geste, c’est la proprioception. Toutes les couches musculaires sont sollicitées. La meilleure posture pour réussir dans un sport comme le surf, c’est aussi souvent la meilleure posture pour la santé.

3 – ON APPREND À GÉRER SON EFFORT ET SON ÉNERGIE

Quand on débute, on se dépense sans compter pour prendre le plus de vagues possible… et on s’épuise, alors qu’il faut économiser ses forces pour avoir suffisamment d’énergie durant toute la session. Pour cela, il faut être efficace dans sa rame et explosif au moment du take-off. Le pratiquant va faire un progrès énorme quand il aura compris qu’au moment de prendre sa vague, il faut tout donner. Avec plus d’expérience, on peut vraiment réguler l’intensité de sa pratique. Le surf consiste avant tout à choisir les bonnes vagues, selon son niveau et sa condition physique, pour bien les surfer. Si les vagues sont trop grosses, arrivent trop vite ou qu’on a plus de force dans les bras, on fait une pause, on attend que ça passe, puis on repart.

4 – AMÉLIORATION DE SA COORDINATION

Au fur et à mesure des sessions, on acquiert une meilleure position de glisse : genoux fléchis au lieu d’avoir les jambes droites et tendues, à l’inverse, un buste redressé au lieu d’être cassé ou plié en deux. On s’habitue à la prise de vitesse et on devient plus « intelligent » dans le positionnement du corps, sur la planche et dans l’espace. Il reste tout de même à lire le déferlement de la vague et à l’anticiper.

5 – BIEN ÊTRE PSYCHOLOGIQUE : ON SE VIDE LA TÊTE !

Impossible de surfer en pensant à autre chose. Le surf nous invite à nous centrer sur ce que nous faisons à l’instant présent : observer la houle, choisir la vague, la prendre au bon endroit au bon moment et bien la surfer. En plus, on évolue dans un environnement naturel spécifique très épuré : la mer, surface plane en perpétuelle ondulation, qui s’étend à perte de vue. Un environnement sain, qui aide à faire le calme. Du coup, après une session surf on n’est pas seulement vidé physiquement, on s’est aussi « rincé » l’esprit !

Comprendre la « Pleine conscience » facilite le lâcher prise

En surf, on se met en situation de « full-mindedness » ou pleine conscience. Le milieu marin est incertain : la vague n’est jamais la même et il faut surveiller le courant, son placement et les autres pratiquants. Cela demande un effort de concentration qui oblige à focaliser toute son attention sur sa pratique, ce qui est vraiment propice au lâcher-prise et à la diminution du stress !

Merci d’avoir pris le temps de lire,

Bonnes vacances et fêtes de fin d’année à TOUS, bon courage aussi à ceux qui n’ont pas de répit.

!!! Toujours à bientôt dans l’eau !!!